Acheter en seconde main, c'est d'abord un engagement écologique (réutiliser ce qui existe déja et freiner cette surproduction du neuf ), c'est aussi l'envie de dépenser moins pour s'habiller (ou de facon plus juste) mais ca doit être aussi l'opportunité de se faire plaisir (plaisir de faire du shopping et de bien s'habiller). 
S'habiller en seconde main ne doit pas être un compromis si on veut que cela devienne une alternative durable et massive au neuf.


Alors la mission Des Histoires Sans Fin : vous donner l'envie et la possibilité de s'habiller simplement et avec plaisir en seconde main (en gros, plus d'excuse pour ne pas essayer et adopter ce nouveau mode de consommation plus responsable :-)).

LE CONCEPT en 3 phases

junko-nakase-Q-72wa9-7Dg-unsplash.jpg

SELECTION

Parce-que trop de choix tue le choix.

Fini les heures de scroll sur Vinted et les fouilles archéologiques en friperie, l'objectif est de vous simplifier les choses. 

Le concept n’est pas de proposer un max de vêtements comme une plateforme classique mais bien de construire une collection et de faire une sélection.

La collection est composée de marques que vous connaissez et que vous aimez acheter, des marques comme Comptoir des Cotonniers, American Vintage, Claudie Pierlot, Marie Sixtine.... Pas besoin d'être très calée en mode, ce sont des vêtements de tous les jours, faciles à porter, au style actuel et intemporel.

reconditionnement.jpg

REMISE A NEUF

Pour supprimer tous les freins que l’on peut avoir sur un produit déjà porté (peur d’une odeur ou d'un trou), je vous propose quelque chose de rassurant et qualitatif avec une remise à neuf des vêtements.

Chaque pièce est donc envoyée au pressing pour vous les présenter avec une odeur neutre, lavées et repassées. Elles sont ensuite contrôlées par une couturière qui vérifie coutures, boutons, accrocs... puis effectue les retouches si besoin. 

green-door-with-open-sign.jpg

VENTES EPHEMERES
DE QUARTIER

Parce-qu'il n'est pas toujours facile de savoir à travers un écran si cette robe nous va ou si ce pull ne va pas trop gratter, j'organise des ventes éphémères pour pouvoir voir, toucher et essayer les produits.

Acheter des vêtements qui nous vont et nous plaisent vraiment, c'est aussi une facon de lutter contre le gaspillage vestimentaire.

Ces ventes se veulent "de quartier" pour que la seconde main vienne à vous et s'intégre dans votre environnement du quotidien (sur le chemin de l'école, du travail, de la boulangerie ou du métro).

Le shopping de proximité est aussi l'occasion de partager un moment convivial et de développer une vie de quartier.

En savoir plus sur la collection

LES MARQUES

Même si elles ne sont pas toujours garantes de bon goût, de bonnes affaires ou de bonnes qualités, elles nous aident à se repérer et à se rassurer.

Parce que la seconde main n’a de sens qu’avec des vêtements qui peuvent supporter plusieurs vies,  parce-que la seconde main permet aussi de se faire plaisir sur des produits moins accessibles en neuf, je sélectionne des marques "de qualité" et qui ont encore de la valeur en seconde main (donc pas de fast fashion ou de marques low cost).

Des marques connues et très intallées comme Comptoir des Cotonniers, Maje, Des Petits Hauts…des nouvelles marques tendance comme Sezane, Soeur, Sessun... et des petites marques vendues en boutiques indépendantes comme La Petite Francaise, MKT, Opulence…

LES MATIERES

Dans cette recherche d’une mode plus raisonnée, il est important d’appréhender les matières.

Même si la seconde main permet justement d’amortir le mauvais cout écologique d’un vêtement, je scrutte les étiquettes de composition pour privilégier certaines matières.

Je priviligie donc largement les matières naturelles comme le coton, la soie et la laine, d’une part car elles sont moins nocives pour l'environnement que le synthétiques et d’une autre part car elles sont plus agréables à porter et à toucher. 

LES PRIX

J’ai voulu définir des prix clairs, cohérents et justes. Toute la collection est donc vendue entre 15 et 75€.

Cela me permets d'avoir des prix comparables à ceux de la fast fashion pour donner un repére.

Enfin, il y a cette envie de pouvoir se faire plaisir de facon "raisonnable", l'aspect financier fait donc partie de l'équation.

L'ORIGINE

Il est important de vous expliquer d'où proviennent les produits et à qui je les ai racheter.

Il s'agit exclusivement de vêtements appartenant à des particuliers qui n'ont pas le temps ou l'envie de revendre eux-mêmes et qui sont soucieux de leur donner une 2ème vie.